Share

Focus sur les prix d’un hébergeur web

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Le marché de l’hébergement web est très compétitif, donc il ne faut pas s’étonner de voir des prestations gratuites. Vous trouverez sans problème des espaces de stockage de données offerts à titre gracieux et ceux qui sont proposés à prix très élevé. Pour vous aider à bien choisir parmi ces solutions, j’ai réalisé ce  guide qui prend en compte votre budget !

L’hébergement web gratuit : avantages et inconvénients

La solution qui intéresse les propriétaires de site web est avant tout l’hébergement gratuit. Celui-ci est loin d’être le service idéal, toutefois, pour démarrer un projet, il peut être rapportant. Google propose à titre gracieux un espace de stockage de données. Pour en profiter, il suffit d’ouvrir un compte Gmail au nom de son entreprise, puis d’accéder au site sites.google.com.

Cet hébergeur web est pourtant limitatif, car il interdit l’affichage de publicité extérieure. De plus, il oblige son utilisateur à n’utiliser que les outils Google.

Outre, ce géant du web, il existe également d’autres associations et entreprises qui proposent un service d’hebergement de site gratuit.

L’inconvénient de ces formules est la performance réduite des pages web. La plateforme entière peut être indisponible à certaines périodes lorsque l’hébergeur se charge d’optimiser l’espace partagé payant. Cela n’est pas opportun si le site est inaccessible au moment où le client le recherche.

De plus, l’utilisateur d’un serveur gratuit ne profite pas de toutes les fonctionnalités comme tout le monde.

L’hébergement payant

Pour débuter, vous avez la possibilité de vous abonner au service d’hébergement payant qui peut vous coûter entre 300 et 400 CHF par mois. Ce tarif est généralement proposé par les entreprises qui mettent à disposition un serveur physique. Par contre, le VPS est largement moins cher.

Il est possible de souscrire à un hébergement de 4 ou 5 francs par mois. Ce type d’offre ne s’adresse qu’à ceux dont les besoins sont assez limités. Comme le service gratuit, à ce prix plancher, le stockage est souvent lié à des contraintes de performance.

De ce fait, il est conseillé de dépenser au moins 4 ou 5 euros par mois pour profiter d’un serveur digne de ce nom.

L’idéal est d’acheter un nom de domaine d’environ 50 CHF par an, puis un VPS (virtual private server). Par ailleurs, si vous décidez d’héberger votre site web sur un serveur physique, vous devrez prévoir 200 à 300 CHF par mois.

Il s’agit de coûts indicatifs, car en termes d’hébergement web, il est possible de dénicher des services moins chers ou plus chers en fonction de ses besoins en espace disque, en bande passante et en puissance (processeur). L’idée n’est pas seulement de s’intéresser au prix, mais de savoir comment bien choisir un hébergeur web. Il faut peser le pour et le contre avant de jeter son dévolu sur une offre gratuite ou à faible coût. Si vos pages web intègrent des médias de type de vidéo, il nécessite beaucoup plus de bande passante qu’un simple site vitrine. La vitesse de liaison des données à Internet est dans ce cas un facteur clé de votre choix.