Share

Débuter le ski : à quel âge peut-on se lancer ?

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Enfin, les premières neiges sont tombées et les sommets s’enneigent peu à peu : il sera bientôt temps de chausser les skis ! C’est en effet un sport de loisirs fortement apprécié des vacanciers durant leur séjour à la montagne. Néanmoins, il nécessite un apprentissage certain pour éviter les accidents et profiter au maximum de la pente.

Se pose alors la question, fréquente pour de nombreux débutants et/ou parents de jeunes enfants : est-il possible de commencer à tout âge ?

Skier dès le plus jeune âge, c’est possible !

On dit souvent que le ski c’est comme le vélo : plus on apprend jeune, et plus on peut se perfectionner dans sa pratique. En effet, l’apprentissage de ce sport est plus facile avec des enfants, car ceux-ci ont une conscience moins aigüe des dangers et oseront donc plus facilement se lancer à l’assaut des pistes. Il est donc possible de débuter à partir du moment où votre bébé a une capacité motrice suffisante : s’il peut marcher, courir, tomber et se relever… il pourra certainement skier !

En réalité, ce n’est pas tant une difficulté liée à leur motricité qu’une capacité à adapter le matériel qui doit être appréhendée. Les jeunes enfants pourront par exemple mal accepter la dureté des chaussures, ou prendre de mauvaises postures, difficiles à corriger par la suite. Il est ainsi fortement recommandé d’utiliser un matériel adapté aux tout-petits, avec des chaussures plus souples et des attaches qui se défont au moindre accrochage.

On appelle ces « faux-skis » des patinettes. Bien que non autonomes pour glisser, ces engins se rapprochent suffisamment de la pratique pour permettre aux enfants de découvrir le plaisir de la glisse et de travailler leur équilibre.

A partir de 3 ans : du jardin des neiges aux leçons

Lorsque votre enfant atteint l’âge de 3 ans, on considère qu’il est capable de supporter un matériel « classique », bien que naturellement adapté à sa morphologie. Il peut ainsi débuter ses premières descentes en autonomie, d’abord au jardin des neiges puis, s’il se débrouille bien, sur des pistes spécialement conçues pour les débutants. Dans la plupart de chaque station française, le forfait de ski est gratuit pour les enfants !

A cet âge, la plus grande difficulté de l’enfant consistera surtout à prendre les remontées mécaniques : téléski ou télésiège, ces machines nécessitent un apprentissage long et peuvent susciter une grande peur chez les plus jeunes. A l’inverse, la descente des pistes de ski leur paraît plutôt enivrante et ils sont souvent inconscients des dangers liés à la vitesse ou aux autres skieurs.

Il est particulièrement recommandé d’équiper son enfant pour assurer sa sécurité : si les bâtons ne sont pas particulièrement nécessaires à leur âge et peuvent constituer une gêne, le casque est de moins en moins optionnel dans le matériel d’équipement de base.

Débuter le ski à l’âge adulte : pourquoi pas ?

Il est naturellement possible de commencer à l’âge adulte. La principale difficulté à laquelle vous serez confronté risque d’être la peur de tomber et de vous faire mal : pas facile de s’élancer sur une piste !

Voici quelques conseils de base pour tenter l’aventure : tout d’abord, ne visez pas trop haut, et débutez votre première journée sur les pistes pour débutants. Simples et ludiques, elles vous permettront de mieux appréhender votre matériel et de tester votre équilibre sur des pentes douces.

Par ailleurs, s’il est tout à fait possible de débuter sans moniteur, notez que vous vous sentirez à l’aise plus rapidement après quelques leçons. En effet, le moniteur adapte son cours à ses participants et ne vous fera pas suivre le parcours habituel réservé aux enfants. Vous pourrez ainsi apprendre, en une seule leçon, les différentes techniques pour tourner, tomber, vous relever, etc.

Enfin, ne négligez pas l’un des aspects essentiels de la sécurité : l’équipement. Bien que débutant, vous aurez besoin d’un matériel de qualité et adapté à votre pratique. Pensez au casque de ski… et laissez de côté la dernière paire de skis tendance ! Optez plutôt pour des skis évolutifs, avec un patin large et un talon plus resserré. La taille des skis doit généralement être inférieure à la taille du skieur, pour être plus maniables.

Prêt pour skier ? On vous attend sur les sommets !