Share

Twitter en entreprise : doit-on gazouiller au boulot ?

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Très souvent pointés du doigt pour leur côté chronophage ayant parfois tendance à nous empoisonner la vie, les réseaux sociaux sont-ils vraiment inconciliables avec le travail ? Je vous propose aujourd’hui un focus perso sur l’utilisation de Twitter en entreprise. Ça va gazouiller !

Un réseau social comme les autres ?

Jouons cartes sur table d’entrée de jeu : il est bien trop compliqué et trop risqué de caractériser Twitter en simplement quelques phrases. Considéré tour à tour comme un réseau social alimenté par des journalistes pour des journalistes puis comme un temple du narcissisme pour adolescents en mal de «e-notoriété », il est avant tout uniquement ce que l’on décide d’en faire : micro-blog humoristique, plateforme de communication et d’auto-promotion, mais aussi extraordinaire outil de veille.

Contrairement à Facebook, où il s’agit quasi essentiellement d’exposer sa vie privée à ses « amis », Twitter peut être utilisé dans un cadre tout ce qu’il y a de plus professionnel. D’où ma question : peut-on utiliser Twitter au travail ?

Twitter en entreprise doit-on gazouiller au boulot2

Les principes à respecter

Si j’aurais de mon côté tendance à répondre rapidement « Oui ! », plusieurs précautions méritent cependant d’être prises avant de foncer tête baissée dans cette jungle de messages de moins de 140 caractères :

  • Limitez votre nombre d’abonnements. La première réaction en arrivant sur Twitter est de suivre un peu tout et n’importe qui, sous prétexte d’un tweet vaguement drôle ou d’une photo de profil accrocheuse. Pensez seulement à une chose : plus vous suivez de comptes, plus vous recevez de messages sur votre fil et plus il est difficile de s’y retrouver.
  • Faites des listes. Un deuxième point qui découle directement du premier. Il est possible d’organiser très facilement des comptes en catégories qui apparaîtront ainsi dans un fil d’actualité à part pour une meilleure clarté. Alors certes cela demande un petit peu d’organisation, mais le jeu en vaut grandement la chandelle. Les plus feignants n’auront quant à eux qu’à s’abonner à des listes toutes faites dans le(s) domaine(s) qui les intéressent.
  • Positionnez-vous sur un secteur précis. Si votre but est d’attirer un minimum d’attention dans votre domaine de travail, il est important de s’y dédier pleinement. Limitez donc les tweets sur d’autre sujets que votre champ d’expertise et devenez une véritable mine d’information pour vos confrères aussi utile qu’indispensable !
  • Ne jouez pas les m’as-tu-vu. Sur Twitter, même les plus grandes stars mondiales sont -a priori- accessibles d’un simple message. Même si vous vous cantonnez à votre environnement professionnel, n’essayez pas de contacter les comptes dits influents pour mendier un « follow back » ou un retweet. Il s’agit là du meilleur moyen de se les mettre à dos. Privilégiez un premier contact au naturel en répondant simplement à un tweet, histoire de lancer la conversation. Qui sait par la suite où cela peut vous mener…
  • Ne tweetez pas si vous n’avez rien à dire ! Cela peut sembler évident mais rien ne vous oblige à expédier immédiatement après votre inscription du tweet au kilomètre. Vous pouvez tout à fait vous contenter de regarder les autres danser et d’engranger des informations sans forcément entrer tout de suite sur la piste. Tweeter, ça s’apprend !

Twitter en entreprise : pour quoi faire ?

C’est bien gentil tout cela me direz-vous mais maintenant il s’agit de justifier à votre patron votre temps passé sur Twitter avant de vous faire taper sur les doigts ! Voici une courte liste dans laquelle vous pourrez piocher quelques arguments :

  • Se créer un réseau
  • Faire de la veille concurrentielle
  • Piocher des infos utiles
  • Générer du trafic (si vous travaillez pour un site web)
  • Demander de l’aide, des conseils
  • Suivre les retours clients, consommateurs
  • Faire la promotion de ses offres, produits (directement ou indirectement)

Votre arsenal est donc presque complet pour vous lancer dans le champ de bataille de Twitter pour les professionnels. Veillez tout de même à vous munir d’une dernière arme, indispensable pour tenir sur la durée et ne pas brûler les étapes : la patience. Maîtriser Twitter demande du temps, surtout pour un usage pro et il se peut que vous ayez des doutes sur son utilité réelle au début. Mais une fois tous vos pions en place, il y a vraiment de quoi se faire une place sur l’échiquier !