Share

La folie de la domotique pour sécuriser son domicile

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Tandis que les appareils connectés on le vent en poupe, la domotique investit le champ de la sécurité pour répondre au besoin croissant de tranquillité des particuliers. Lumière sur un phénomène qui tend à rapprocher réalité et récit d’anticipation !

Les alarmes et caméras à la conquête de nos maisons

Avec la hausse du nombre de cambriolages ces dernières années, les commerces spécialisés dans la domotique ont sû s’adapter, flairant le marché lucratif.  Et ils ont raison car les particuliers (propriétaires ou locataires) font de plus en plus appel aux objets connectés, très en vogue, pour assurer leur sécurité.

« Les alarmes équipent cinq fois plus de maisons que d’appartements et 96 % des logements parisiens sont protégés par un digicode. Si l’efficacité de ces systèmes de sécurité n’est pas toujours prouvée, sauf en ce qui concerne la présence d’un gardien, il n’en demeure pas moins qu’ils rassurent les occupants du logement », d’après une étude de l’INSEE. Si la porte blindée arrive en première position, les caméras connectées se placent juste après avec près de 37 % de ménages équipés.

C’est ce que propose le site Home Intelligence & You depuis début octobre.  Jusque-là, ce fabricant disposait seulement d’alarmes et de capteurs connectés. On retrouve sur le marché des structures comme Axis, spécialisée dans la surveillance. Avec ce système de caméras connectées, de nombreuses dérives sont possibles :

  • Espionner ses proches
  • Supprimer la liberté et l’intimité
  • Vérifier la fidélité de son/sa partenaire

Pourtant, les français déclarent continuer à installer des caméras connectées au sein de leur domicile. La sécurité est le 2ème facteur qui justifie le recours à la domotique juste après le confort. Malgré un coup élevé, « la construction de logements neufs représente encore 80 % des débouchés domotique », selon la dernière étude BSRIA. De quoi assurer de très beaux jours à la domotique sécuritaire.

La folie de la domotique pour sécuriser son domicile2

Y a-t-il un risque d’une addiction avec la domotique ?

La tendance est à la hausse, selon une étude de l’INSEE qui prévoit une véritable dépendance des personnes à la domotique dans les années à venir. Difficile de ne pas penser au fameux cliché où les gadgets font partie intégrante du quotidien des humains, voire de leur intimité la plus profonde !

Cette dérive possible risque de provoquer une véritable addiction chez la personne sensible à la dépendance. Les dangers ? Perdre en autonomie, se renfermer chez soi, devenir obsédé par l’évolution de la technologie, etc.

C’est là-dessus que jouent les commerces spécialisés dans la domotique comme Lifedomus, système d’exploitation dédié à la maison. Ce fabricant ne cache pas la surveillance qu’engendrent ses produits. Sous couvert de protection et de sécurité,  il est désormais possible de voir ce qui se passe chez vous-même à distance. De quoi en effrayer plus d’un. Et pourtant, c’est loin d’être le cas.

Un marché prolifère qui attire de nombreux entrepreneurs

De plus en plus de start-up se tournent vers l’univers des objets connectés et liés à la sécurité. C’est un marché en voie d’expansion mais surtout, prolifère. Avec la hausse du chômage, les personnes se réfugient dans les secteurs en vogue, ce que l’on avait observé avec le boom des panneaux solaires.

Or, tout ce qui touche de loin ou de près à la domotique fonctionne bien : il est facile de faire sa place dans ce milieu-là. La plupart des jeunes entreprises se détournent de la France et cherchent à intégrer la Silicon Valley car les Etats-Unis propulsent les start-up sur le marché mondial. D’autant plus dans le milieu de la sécurité où les armes à feu sont tolérées et où les rues sont encore plus incertaines qu’en France, les habitants cherchent donc à se protéger.

Finalement, sécuriser son domicile avec la domotique rime encore avec richesse, la sécurité semblant rejoindre un certain luxe. A moins qu’un nouveau crédit d’impôt ne pointe le bout de son nez…

Qu’en pensez-vous ? Pour ma part je me demande comment en temps de crise on peut voir une augmentation exponentielle d’un tel marché… Si vous êtes branché technique, je vous conseille de lire cet article sur le protocole Thread pour mieux relier tous les appareils de la maison.