Share

Quels sont les bienfaits du CBD ?

Au sujet du CBD (cannabidiol), on dit tout et son contraire. Surtout en ce qui concerne les effets de cette substance active du cannabis sur l’organisme. Car, à l’inverse du THC, le CBD ne modifie pas l’état de conscience des consommateurs : il agit directement sur les récepteurs liés à la douleur, à l’angoisse et à l’anxiété (ce qui explique qu’il soit en partie légal en France). Et il pourrait même servir à traiter des affections graves. Voici six exemples d’effets positifs du CBD !

Le CBD contrecarre les effets du THC

Non seulement le CBD n’a pas d’effets psychoactifs (il ne fait pas « planer » les consommateurs), mais il permet même de contrecarrer les propriétés psychotropes du THC, notamment celles qui sont en lien avec l’anxiété. En effet : une consommation trop importante de THC peut générer des effets négatifs (ce qu’on appellerait un « bad trip »), allant jusqu’à la panique et la paranoïa. Or, les attributs sédatifs du CBD agissent sur les effets provoqués par le THC, en particulier les crises d’angoisse et l’accélération du rythme cardiaque. C’est donc un excellent relaxant.

Le CBD contribue à soulager les douleurs

Si le cannabidiol est de plus en plus utilisé dans un cadre thérapeutique, c’est parce qu’il agit sur les douleurs et les inflammations. Ce cannabinoïde s’attache à certains récepteurs spécifiques de l’organisme (CB1 et CB2) et optimise la réponse naturelle du système nerveux à la douleur. Ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires aident des millions de patients atteints de maladies inflammatoires chroniques (arthrose rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, fibromyalgie…) à atténuer leurs souffrances dans d’excellentes conditions. Pour les anglophones, cette étude est une mine d’information à ce sujet.

Les effets positifs du CBD se font sentir en cas d’anxiété et de dépression

Plus efficace que des antidépresseurs, le CBD ? S’il est difficile de se montrer aussi catégorique, force est de constater que les effets du CBD dépassent la simple physiologie pour s’attaquer aux troubles psychiques. De par ses propriétés anxiolytiques, le CBD tend à réguler l’humeur des consommateurs et à agir sur les crises d’angoisse, les symptômes d’anxiété et toutes les manifestations liés, de près ou de loin, à la dépression. Certaines études vont même plus loin : le cannabidiol pourrait être utilisé comme substitut aux antipsychotiques (neuroleptiques) pour lutter contre la schizophrénie.

Les effets du CBD concernent bien d’autres maladies

D’autres affections des plus légères (acné) aux plus lourdes (sclérose en plaques) pourraient être traitées à travers un usage thérapeutique du CBD. Sous forme de crème, il est déjà utilisé pour limiter les effets de l’acné, ayant des attributs sébostatiques. Avec le THC, le CBD est aussi l’un des principes actifs d’un médicament prescrit aux malades de la sclérose en plaques (le Sativex). Ce n’est pas tout : le CBD étend ses effets positifs à d’autres symptômes comme les nausées et les vomissements, les inflammations chroniques de l’intestin et du côlon, l’épilepsie ou encore le diabète.

Le CBD aide à combattre les addictions

Il faut de grandes quantités de CBD pour donner les mêmes effets que le THC, ce qui explique pourquoi les gros consommateurs de cannabis (à la recherche de ses propriétés psychoactives) ne peuvent pas l’utiliser comme substitut. Cependant, le CBD est tout de même plébiscité par les médecins addictologues dans le cadre du sevrage de THC. Et il serait également très efficace pour le sevrage tabagique ou pour lutter contre l’accoutumance à certaines drogues dérivées des opiacés.

 

Le CBD pourrait permettre de traiter des maladies graves

Les effets positifs du CBD ne s’arrêtent pas là. Des études sont en cours pour déterminer les bienfaits de cette molécule dans la lutte contre des affections plus graves, comme certains types de cancers. Des recherches menées sur le sujet tendent à montrer que l’action anti-angiogenèse du CBD inhibe le développement des tumeurs (et la prolifération des cellules cancéreuses dans l’organisme). En outre, les effets euphorisants du CBD atténuent les douleurs et les nausées chez les patients qui font de la chimiothérapie. Ces bénéfices sont connus depuis longtemps, mais un important travail de recherche reste à faire pour les confirmer. Notez que les concentrations permettant de donner de tels résultats sont bien plus élevées que la moyenne de CBD que l’on rencontre dans les produits en vente libre (entre 1 et 4 %).