Share

5 conseils pour reconnaître un bon whisky

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Les fêtes de Noël commencent tout doucement à annoncer leur venue et vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir offrir à votre meilleur ami ou votre père ? Vous cherchez une idée cadeau originale et qui fera plaisir à coup sûr ?

Je vous recommande d’acheter une bouteille de whisky. Ce produit, très prisé lors des fêtes de fin d’année, sera un cadeau idéal à condition de bien le choisir. Vous n’y connaissez pas grand-chose et souhaitez avoir des conseils pour bien le choisir ? Voici mes quelques conseils pour reconnaître un whisky de qualité.

L’âge

L’âge et le vieillissement sont des critères primordiaux au moment de faire votre choix. Il est légalement acté qu’il doit vieillir au moins 3 ans en fût avant d’être embouteillé car, contrairement au vin, il ne vieillit plus une fois qu’il a été mis en bouteille. Tout le vieillissement se déroule donc dans des fûts de tailles et de provenances diverses.

je ne suis qu’un petit connaisseur, mais je recommande généralement de choisir une bouteille de 12 ans, ce qui est l’âge auquel les spécialistes estiment que le goût sera le plus optimal. Malgré une croyance populaire, un whisky ne gagne pas en qualité avec le vieillissement. Au contraire, certains produits peuvent perdre en saveur s’ils atteignent un âge trop élevé.

L’origine

Même si elle n’est pas absolument significative, l’origine peut être un gage de qualité pour reconnaître un bon whisky.

L’Irlande et l’Ecosse, qui se disputent la place de premier pays producteur, produisent depuis des siècles des whiskies raffinés et renommés dans le monde entier. Vous avez donc moins de chance de vous tromper dans votre choix si vous choisissez un irlandais ou écossais, même si encore une fois la qualité ne peut être à 100% garantie.

La fabrication

Il existe autant de procédés de fabrication qu’il existe de distilleries dans le monde. En règle générale, le single malt est reconnu comme le plus qualitatif, celui pour lequel vous ne risquez pas de vous tromper. Elaboré à partir d’orge maltée provenant d’une unique distillerie, il est considéré comme un alcool « pur ».

Le blend, au contraire, est fabriqué avec plusieurs céréales différentes, provenant elles-mêmes de distilleries variées. La qualité et le goût peuvent donc être très variables selon les produits, et il y a donc plus de chances de se tromper.

Le degré d’alcool

Il doit présenter au minimum un degré d’alcool de 40°. A 46°, on l’estime d’une grande qualité. Prêtez donc attention à ce critère : moins le degré d’alcool sera élevé, plus il y a de chances que celui-ci ait été fortement dilué avec de l’eau, une technique visant à réduire les coûts de production, mais qui entraîne également une grande perte en matière de saveurs et de qualité.

La réputation

Le monde du whisky est un petit monde. Les amateurs du monde entier s’échangent des conseils et des bons plans sur les produits qui sortent chaque année. A l’ère d’Internet, il vous sera donc aisé de récolter des informations sur la qualité de certains whiskies sur lesquels votre choix pourrait se porter.

Vous pourrez ainsi confirmer votre opinion première ou au contraire être dirigé vers un produit similaire, mais dont la qualité sera plus reconnue. N’hésitez donc pas à parcourir les sites spécialisés et les différents forums qu’on peut trouver sur le web afin de demander directement conseil aux amateurs de whiskies les plus aguerris et ainsi vous assurer de faire le meilleur choix.

Vous pouvez également consulter des spécialistes directement dans des boutiques de spiritueux. Ces spécialistes ont le plus souvent passé des années à la recherche de différents whiskies et pourront partager avec vous leur expérience et leur savoir-faire.