Quel avenir pour le bracelet connecté ?

Vous les avez peut-être vus : ces gens qui se promènent fièrement avec leur bracelet connecté sur le poignet. Vous trouvez qu’ils ont l’air idiots, avec ces gadgets hors de prix ? Le bracelet connecté sera-t-il vite délaissé ou deviendra-t-il le smartphone de demain ? Toutes les réponses ici.

Quelle est la valeur ajoutée de ce genre d’objet ?

  • De nouveaux gestes utilisateur : simplement lever le poignet pour ouvrir une application, par exemple
  • Comprendre son cycle de sommeil : ces bracelets mesurent la profondeur du sommeil et réveillent même l’utilisateur en douceur en vibrant à l’heure du réveil
  • Savoir combien de calories on brûle et combien de pas on effectue grâce au podomètre intégré
  • La possibilité de laisser son smartphone à la maison lorsqu’on va courir et ainsi de ne pas avoir les poches encombrées

Donc pas une grande valeur ajoutée comme vous pouvez le voir. Mais projetez-vous en avant d’ici quelques années, quand le marché des objets connectés sera en plein essor, surtout en France, pays qui regorge de start-ups qui créent des objets connectés.

Sachant que nous aurons chacun en moyenne 5 objets connectés à nos smartphones, ne pensez-vous pas que d’utiliser votre bracelet ou votre montre connectée pour débloquer votre serrure connectée ou piloter un drone pourrait vous plaire ?

smartband-talk-swr30-talk

Aujourd’hui, combien coûte un bracelet connecté ?

  • 200e pour le Samsung Gear Fit
  • 120€ pour la Withings Pulse 0²
  • 150€ pour le Jawbone UP24
  • 150e pour le LG LifeBand Touch
  • 99€ pour le Sony Smartband
  • 300€ environ pour la Apple Watch (compatible seulement avec l’iPhone)

Apple a beau essayer de nous enthousiasmer sur la Apple Watch, nous ne sommes pas dupes. Si cela coûte vraiment ce prix là, moi je demande à voir un objet avec une valeur ajoutée indéniable.

Combien d’utilisateurs ?

Aujourd’hui, un tiers des utilisateurs abandonnent les « wearable tech » – c’est-à-dire les technologies qui se portent – dans les six mois suivant l’achat de l’objet.
Trop encombrants, pas assez de valeur ajoutée, et aussi, le regard des autres. Un peu comme les premières personnes à se servir des cigarettes électroniques il y a quelques années, ou aujourd’hui, les Google Glass, ceux qui portent le bracelet connecté attirent encore beaucoup de regards perplexes, voire dédaigneux, des passants.

Les estimations de ventes sont tout simplement énormes : si seulement 2,7 millions de bracelets connectés ont été vendus au premier trimestre de l’année 2014, le géant chinois Xiaomi – spécialiste des smartphones low cost – espère vendre 10 millions de leur Mi Band – vendu à seulement 10€ – en 2015.

Quels sont donc les freins à l’achat des bracelets connectés ?

  • Le coût : il faut compter environ 150€ en moyenne
  • Le design : comme beaucoup de nouvelles inventions, le bracelet connecté reste souvent encombrant et peu esthétique
  • L’intégration de cet objet dans les habitudes des consommateurs

Ces remarques étant faites, je ne vois pas de frein inévitable au développement de ces objets. Vous souvenez vous des premiers smartphones ? Non ? Voici de quoi vous rafraîchir la mémoire :

telephone-13c9-diaporama

C’est beau, n’est-ce-pas ? Les premiers smartphones étaient lourds, encombrants, moches, et on ne pouvait pas faire grand chose avec. Et regardez le nombre de smartphones qui sont vendus dans le monde aujourd’hui. Voilà, en somme : personnellement, je pense que le bracelet connecté a encore de beaux jours devant lui.

Retour en haut