Share

Déodorants : sont-ils dangereux pour la santé ?

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Si comme des millions de français vous utilisez du déodorant antitranspirant chaque jour, attention ! Une récente étude semble confirmer leur potentielle dangerosité pour la santé. Suivez nos quelques conseils pour minimiser les risques !

Déodorants et cancer

Différentes études publiées ces dernières années soupçonnent certains déodorants d’être cancérogènes. Récemment, une étude suisse publiée dans l’International Journal of Cancer tendait, d’ailleurs, à le confirmer…

Des expériences ont en effet montré que les déodorants contenant des sels d’aluminium provoquaient des tumeurs chez les souris. Or, cette substance est présente dans environ 80% des déodorants.

Déodorants dangereux : quelles solutions ?

Les résultats de ces différentes études invitent à adopter le principe de précaution. Préférez les produits sans sels d’aluminium ou à faible concentration : à 0,6% maximum. Problème, aucune réglementation n’impose aux fabricants de mentionner ces taux sur les étiquettes !

Dans tous les cas, évitez d’utiliser du déodorant si vos aisselles présentent de petites lésions ou coupures. Notamment, après le rasage. Car ces lésions peuvent maximiser les risques de pénétration des sels d’aluminium dans l’organisme…

Pour en savoir plus, nous vous conseillons cet article de e-santé.fr.

Les dangers pour la flore cutanée

Moins connue que la flore intestinale, la flore cutanée est celle qui protège notre peau. Elles se forme à la naissance et nous accompagne tout au long de la vie. Les aisselles sont parmi les parties du corps qui contiennent le plus de bactéries.

Or, l’utilisation de déodorants diminue cette flore bactérienne. Une étude récente a montré, en effet, que cette habitude réduit le nombre de micro-organismes présents. Pour l’heure, les effets réels sur la santé sont mal connus.

Mais là encore, le principe de précaution est de mise ! Aussi, préférez utiliser des déodorants au PH neutre qui limitent les risques d’irritation de la peau, ou tournez-vous vers des solutions alternatives !

L’actualité santé vous intéresse ? Consultez les articles et dossiers proposés par MAPA Assurances pour approfondir vos recherches

Quels produits naturels pour remplacer le déodorant ?

Encore relativement méconnus, différents remèdes naturels existent pour limiter la sudation des aisselles. L’un des plus économiques ? Le vinaigre de cidre. Appliquez-en un peu sous les aisselles à l’aide d’un coton. L’odeur du vinaigre s’estompera dès le séchage ! Autre alternative peu onéreuse, celle du jus de citron ! Coupez le fruit en deux et frottez-vous délicatement l’aisselle, sauf si vous venez tout juste de passer le rasoir.

Le bicarbonate de soude possède quant à lui une action fongistatique et évite la croissance des bactéries. Déposez un peu de poudre sous les aisselles après les avoir légèrement humidifiées et vous limiterez les mauvaises odeurs. Enfin, l’huile de coco peut aussi faire parfaitement office de déodorant. Solide et simple d’application, vous pouvez vous en servir chaque jour en sortant de la douche !

Jeu du déodorant : une nouvelle pratique dangereuse

Rappelant le jeu du foulard, le jeu du déodorant est une nouvelle pratique à risque « à la mode », chez les adolescents. Cherchant un étourdissement, proche de l’effet de l’alcool, certains adolescents s’amusent désormais à l’inhaler. Or, le butane contenu dans les aérosols est très dangereux pour l’organisme. Il provoque un ralentissement cardiaque instantané pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque.

Ce jeu dangereux a déjà provoqué la mort de plusieurs adolescents ces derniers mois en France, ainsi que de nombreuses hospitalisations. Parlez-en à votre enfant pour qu’il prenne conscience des dangers. Car le jeu du déodorant est malheureusement trop fréquent et contrairement au jeu du foulard, il ne laisse pas de marques sur la peau. Il est donc plus difficile à déceler. Restez vigilant !