Share

Investir 1000 euros ou remplir son livret A ? Que faire ?

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Vous disposez d’une épargne, d’une somme d’argent à placer ? Vous hésitez entre la possibilité d’investir 1000 euros dans un domaine rentable et garnir le contenu de votre livret A ? Il existe des différences entre ces deux options, ainsi qu’un certain nombre d’alternatives. On vous en dit davantage au fil de cet article !

Placer ses économies sur le livret A : sacrifier la rentabilité sur l’autel de la sécurité ?

Pour avoir une idée des possibilités qui s’offrent à vous, vous pouvez consulter cet article sur le site d’Homunity. Le taux d’intérêt du livret A est de 0,75%, étant passé sous la symbolique barre de 1% depuis le 1er août 2015. Et cette situation est vouée à perdurer au moins jusqu’en 2020, puisque l’Etat a confirmé vouloir geler ce pourcentage durant cette période.

En d’autres termes, investir 1000 euros dans le livret A aujourd’hui assure un gain de moins de 8 euros au bout d’un an. Il est donc possible d’affirmer, sans craindre de se tromper, que la rentabilité du livret A n’est pas du tout au rendez-vous. C’est d’ailleurs le cas d’une grande partie des autres livrets d’épargne réglementés, qui présentent des taux d’intérêt relativement bas.

Certes, l’épargnant bénéficie d’une relative sécurité, mais cela au sacrifice du rendement, qu’il est possible d’obtenir sur d’autres postes d’investissement.

Investir 1000 euros, oui, mais dans quel domaine ?

Parmi les différents postes d’investissement cités précédemment, on peut citer les marchés de capitaux. La Bourse offre une rentabilité moyenne de 10%. Les bénéfices réalisables avec un placement judicieux sont donc largement supérieurs qu’avec un livret A. Les mille euros investis permettent d’en gagner une centaine supplémentaire, et ce généralement à plus court terme qu’avec les livrets réglementés.

Malheureusement, les fluctuations du marché boursier sont nettement plus imprévisibles que la sécurité et la tranquillité offerte par les solutions d’épargne traditionnelles. Bien souvent, des évolutions à la baisse brutales peuvent survenir, pouvant provoquer des pertes d’argent plus ou moins importantes pour l’investisseur.

A l’inverse, le marché de l’immobilier s’est toujours présenté comme une valeur sûre pour les détenteurs de sommes à placer. Investir dans un parking, un studio ou un petit appartement pour en percevoir des loyers est une première étape, un bon moyen de préparer des compléments de ressources en prévision de la retraite tout en étoffant son patrimoine.

Investir 1000 euros dans le marché immobilier est nettement plus sûr et stable que la Bourse. Mais la rentabilité de tels investissements n’a lieu qu’au long terme, il n’est donc pas possible d’en percevoir les effets de manière immédiate.

Que faut-il penser du crowdfunding immobilier ?

La solution du crowdfunding immobilier se présente comme un entre-deux intéressant, qui permet à la fois d’espérer un rendement similaire aux marchés de capitaux (pouvant aller jusqu’à 10 ou 12%), à court moyen terme, et avec la sécurité procurée par le marché du logement en général.

Le crowdfunding immobilier a connu un essor relativement important avec l’essor d’internet. Des plateformes proposant de réaliser du financement participatif concernant des logements voient le jour régulièrement. Comment cela fonctionne-t-il ? Concrètement, vous pouvez investir 1000 euros minimum, sur des projets de construction immobilière. Épargnants comme gros investisseurs peuvent donc contribuer.

Après la fin du chantier, lorsque les habitations sont vendues ou louées, les contributeurs reçoivent une partie du fruit de la vente, ou bien perçoivent une portion des loyers. Et ce, à hauteur de leur contribution.

Tout le monde y trouve donc son compte, jusqu’au promoteur qui peut négocier de meilleurs emprunts bancaires en complétant son apport personnel avant de lancer ses projets !