Faire une greffe de cheveux à Istanbul

La chute des cheveux, la calvitie et plusieurs autres problèmes capillaires sont des maux qui peuvent avoir une incidence sur la vie sociale d’une personne. Heureusement, il existe aujourd’hui, une solution efficace pour pallier à ce problème : la greffe de cheveux. Il s’agit d’une intervention de chirurgie esthétique pour laquelle la ville d’Istanbul est plutôt réputée. Pourquoi ?  

Greffe de cheveux : pourquoi choisir Istanbul ? 

Plusieurs raisons, dont la première est la qualité des prestations, expliquent pourquoi certaines personnes préfèrent se rendre à Istanbul pour se faire greffer les cheveux. La ville est en effet devenue en quelques années seulement, une référence parlant d’implants capillaires. En témoignent les nombreux spécialistes comme emrahcinik qui s’y trouvent. 

L’autre raison qui explique cet engouement pour Istanbul est le prix très intéressant des prestations associées à une greffe de cheveux en comparaison à d’autres pays. Toutefois, il faut dire ces tarifs avantageux ne se pratiquent pas au mépris de la qualité des prestations. Outre l’expertise reconnue du corps médical, vous pouvez, si vous choisissez de traiter votre calvitie en Turquie, bénéficier d’une prise en charge personnalisée.  

Il faut également noter qu’en général, grâce à la procédure suivie en Turquie, vous pouvez observer bien plus rapidement les résultats de l’opération. En effet, le nombre de greffons implantés par séance dans ce pays est parfois, bien plus élevé que les standards appliqués dans d’autres pays en Europe. 

En outre, pratiquer une greffe de cheveux à Istanbul vous permettra, avant ou après l’opération de profiter du charme de cette ville exotique. 

Greffe de cheveux à Istanbul : comment choisir son établissement de soins ? 

Avez-vous, comme de nombreuses personnes, perdu vos cheveux à cause des mauvais traitements ou de façon naturelle? Dans l’affirmatif, il est important que l’établissement que vous choisirez à Istanbul pour corriger le tir ne cause pas plus de tort que ceux auxquels vous êtes déjà confronté.  

Tenir compte des techniques proposées 

Pour le choix de l’établissement qui vous accompagnera pour votre greffe de cheveux, il faudra prendre en considération les techniques proposées. Notez qu’à Istanbul, les techniques de transplantation capillaire qu’emploient le plus souvent les praticiens sont la DHI et la méthode FUE. 

Il s’agit dans le premier cas, d’une approche qui requiert l’utilisation d’un stylet implanteur DHI ou Choi Pen. C’est la méthode pour laquelle vous devez opter si vous souhaitez avoir comme résultat, des cheveux fournis et qui ont un aspect naturel. Notez toutefois, que la DHI est une méthode qui est plus onéreuse que plusieurs autres. 

La FUE est quant à elle, très plébiscitée. En plus d’aboutir à un résultat naturel, la greffe de cheveux par cette technique vous laissera en effet, sans cicatrice. Pour cette technique, le praticien prélèvera des greffons d’une zone donneuse qu’il transférera dans les zones receveuses à l’aide des stylets d’implantation. 

L’expertise du praticien 

Un autre critère important que vous devez prendre en compte est l’expérience du médecin. Bien que la greffe puisse être considérée comme une intervention chirurgicale bénigne, vous devez garder à l’esprit que le risque zéro n’existe pas en médecine. 

Il est par conséquent important que vous teniez compte de certains éléments comme un taux de satisfaction élevé pour choisir le médecin qui se chargera de votre greffe de cheveux. Il s’agit d’une information que vous pouvez facilement obtenir en regardant ou en écoutant les avis et les commentaires donnés par les patients du praticien. 

Le choix de l’établissement est délicat, parce que pouvant créer des situations conflictuelles suite à l’opération. 

Le matériel de l’établissement 

Pensez également à vous vérifier que la clinique pour laquelle vous avez opté dispose d’un matériel de qualité. Celui-ci devra également être adapté au type de greffe de cheveux que vous souhaitez effectuer. De même, vous devez contrôler l’hygiène de l’établissement.  

 

 

Retour en haut