gestion des déchets en entreprise

Gestion des déchets en entreprise : les processus

En vue d’assurer leur conformité aux prescriptions réglementaires sur les déchets, de plus en plus d’entreprises font le choix de la formation sur la gestion des déchets. La raison qui justifie cet engouement est que la production de déchets engendre un double coût, économique mais aussi juridique. L’entreprise productrice de déchets porte en effet la responsabilité juridique de ses déchets jusqu’au moment de leur élimination ou de leur valorisation et, les charges qu’ils peuvent engendrer lui incombent.

Dans ce contexte, la première priorité est logiquement accordée à la réduction des quantités de déchets produites. La valorisation et le recyclage ne sont à envisager que dans un second temps, pour les déchets dont la production est indispensable. Tout cela justifie pleinement la pertinence d’une formation en gestion des déchets au profit des entreprises.

La gestion des déchets : les étapes préparatoires

Les étapes dont il est question ici sont préalables à la gestion proprement dite des déchets. Ce premier cap est essentiel pour l’implémentation d’une démarche effective.

Afin de mettre en place un plan d’action efficace, il est essentiel de recevoir une formation sur la gestion des déchets de la part d’un organisme qualifié. Circulab est en pointe sur cette question mais également sur l’ensemble des thématiques liées au développement durable. Elle fournit en outre une formation en économie circulaire pour permettre aux entreprises d’adapter efficacement leurs modèles économiques.

Cartographier les déchets produits par l’entreprise

Le tout premier cap à franchir consiste à inventorier les quantités ainsi que les types de déchets générés par l’entreprise. En déterminant ces informations, il sera plus aisé de définir les coûts qui sont liés à de tels déchets et de retenir un plan d’action pertinent.

La collecte d’informations réglementaires et techniques

Suite à la cartographie, la recherche d’informations doit porter sur :

  • La réglementation en vigueur quant aux différentes catégories de déchets identifiées ;
  • Les méthodes disponibles pour stocker, collecter, valoriser et éliminer chaque type de déchet produit ;
  • Les services proposés en la matière par les différents prestataires disponibles, qu’ils soient publics ou privés.

Le processus indiqué par une formation sur la gestion des déchets

Les diverses étapes retenues par une formation relative à la gestion des déchets sont listées ici.

Le tri des déchets

Il est d’abord essentiel d’améliorer la qualité du système de tri des déchets au sein de l’entreprise. Cela passe généralement par l’aménagement d’espaces spécifiques dédiés au stockage des déchets. Idéalement, ces espaces sont à définir dans la proximité des endroits où les déchets sont produits.

Le tri est plus efficace lorsque l’entreprise met en place des bacs particuliers adaptés à chacun des types de déchets produits. Ces bacs dotés de codes couleur, d’un marquage visible ou de pictogrammes, facilitent le tri.

Un moyen supplémentaire d’améliorer le tri consiste à adjoindre aux techniques de collecte, l’implication des personnes qui travaillent au sein de l’entreprise. Leur sensibilisation et leur information quant aux avancées réalisées, aux erreurs commises et aux résultats obtenus développent leur conscience face aux enjeux liés à la gestion des déchets. L’implication du personnel pour atteindre un meilleur résultat est une recommandation de plusieurs sites d’actualité pour les entreprises.

La collecte

Une fois triés, les déchets doivent être collectés par un prestataire. Lorsque les quantités produites par l’entreprise sont trop peu élevées, elles peuvent ne pas faire l’objet de collecte.

Dans de tels cas, il est pertinent de mutualiser ses déchets avec d’autres entreprises situées dans la proximité géographique afin de constituer des quantités pertinentes pour la collecte.

Le traitement des déchets

Pour certaines catégories de déchets, la loi impose que l’entreprise productrice les valorise. Il s’agit par exemple des huiles usagées, des déchets électriques et électroniques ou encore des piles.

Les modes de traitement sont hiérarchisés avec pour but de retirer la plus forte valeur contenue dans le déchet. L’objectif principal visé dans cette démarche est l’économie de ressources.

Le traitement des déchets inclut la réutilisation, le recyclage et les autres types de valorisation, notamment énergétique ou biologique. Lorsqu’aucune forme de valorisation n’est envisageable, le dernier recours est l’élimination du déchet. Elle se fait par incinération ou par stockage.

Le suivi des déchets

Toutes les entreprises générant des déchets ont, depuis juillet 2012, l’obligation d’en établir un registre chronologique. Ce registre doit retracer l’ensemble des opérations de collecte, de valorisation ou d’élimination des déchets de l’entreprise.

Une entreprise qui a suivi une formation sur la gestion des déchets a conscience de son obligation de renseigner scrupuleusement ce registre et de le tenir à disposition pour tout contrôle éventuel.

Retour en haut