Share

Le crowdfunding a le vent en poupe en 2018

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Lors de son arrivée en France, le crowdfunding ou financement par la foule a rencontré un grand succès séduisant de nombreux investisseurs désireux de faire fructifier leur épargne et de multiples entreprises à la recherche de financement. Quelques années plus tard, en 2018, l’engouement est toujours de mise !

Des chiffres à la hausse

Selon l’association FPF (Financement Participatif de France) et le cabinet KPMG, ce sont 336 millions d’euros qui ont été récoltés en 2017, soit une croissance de 44 % en un. Un chiffre qui atteste que l’engouement pour les plates-formes de crowdfunding et leur multitude de projets qui ne se dément pas année après année. En effet, le montant collecté a doublé entre 2015 et 2016 en passant de 167 millions à 234 millions d’euros avant d’atteindre ces 336 millions d’euros l’an passé. Les projets financés par ce biais ont donc également augmenté passant de 21 375 à 24 126 l’an passé. Un développement qui laisse à penser que les chiffres vont continuer à augmenter encore.

Ce succès est assuré par les financeurs qui sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par les projets présentés. Les 24 000 projets qui ont été mis en ligne en 2017 ont été financés par 4 millions d’investisseurs, ce qui représente une hausse de 1,6 million de personnes. Cela démontre l’intérêt croissant des Français pour le crowdfunding, une tendance qui se poursuit en 2018.

Le prêt rencontre le plus de succès dans le crowdfunding

Dans le financement par la foule, différentes catégories se distinguent à savoir les dons, l’investissement en capital et le prêt également appelé crowdlending qui permet de financer le projet des entreprises pour leur lancement, leur développement ou la mise sur le marché d’un nouveau produit par exemple comme expliqué sur gataka.fr.

C’est le marché du prêt qui domine le marché avec une hausse de 102 % pour une collecte de 195,4 millions d’euros. 115,8 millions d’euros étaient pour des obligations et 66 millions pour des prêts rémunérés. Par ailleurs, ce sont les TPE et les PME qui reçoivent le plus de soutien puisque 65 % de l’argent collecté leur revient. Les entreprises solidaires représentent 14 % des dons et les start-up 12 %.

Dans le même temps, le crowdfunding sous forme de dons enregistre une hausse de 20 % et le financement participatif sous forme d’actions recule de 15 %.

 

L’immobilier séduit le plus

Si le prêt est le mode de financement privilégié, c’est le secteur de l’immobilier qui rencontre le plus de succès auprès des investisseurs.

Dans ce domaine, au premier semestre de cette année, les plates-formes ont collecté 62 millions d’euros soit une hausse de 72 % et ont remboursé les investisseurs pour près de 19 millions d’euros, ce qui représente 50 % de plus. Ce sont 126 projets qui ont été financés grâce au crowdfunding immobilier ces 6 premiers mois alors qu’il n’y en avait que 85 l’année précédente. Le rendement annuel est de 9,7 % donc une augmentation de 0,2 point par rapport au premier trimestre 2017.

Des chiffres qui témoignent de l’intérêt croissant au financement participatif d’une manière générale mais aussi tout particulièrement dans l’immobilier comme vous pourrez le constater sur ce site.

La raison de ce succès

Si le crowdfunding a toujours le vent en poupe en 2018 et que sa croissance présente tous les signes d’un développement pour les années à venir, c’est grâce à l’image positive dont il jouit. Pouvoir choisir les projets que l’on soutient tout en faisant fructifier son patrimoine est ce qui séduit. Une façon de penser qui commencer à s’imposer dans le grand public. C’est ainsi qu’un Français sur 7 a déjà pris part à un projet de financement participatif.