Share

Les astuces du champion de France de mémoire pour réussir les études les plus difficiles

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

La mémoire est comme tous les muscles du corps humain : en l’entraînant, il est possible de la renforcer, si elle est délaissée sans jamais faire appel à elle, elle perd peu à peu en capacité. C’est pourquoi il est conseillé de s’en servir régulièrement ou d’essayer de s’en servir avant de consulter des notes à propos de tout et n’importe quoi. Alors, à tous ceux qui arrivent en 1re ou terminale et qui redoutent le bac, à ceux qui arrivent en études supérieures et prennent peur à l’idée des examens de fin d’année, ou même à ceux qui commencent leurs études du PACES (Première Année Commune des Études de Santé), voici des astuces de mémorisation afin de vous aider dans vos futures révisions.

La mémoire, essentielle pour progresser dans la vie

Que ce soit pour réussir ses études supérieures ou pour réussir son bac, la mémoire est un élément essentiel de la réussite dans le parcours scolaire : il faut pouvoir apprendre, retenir et au choix, réciter ce que vous avez appris, ou l’utiliser dans le cadre d’exercices d’application.

Une bonne utilisation de sa mémoire permet également de mâcher le travail pendant ses études : bien écouter en cours, et retenir ce qui s’y dit, c’est déjà avoir accompli une grande partie du travail. C’est pourquoi il existe beaucoup de programmes pour booster sa mémoire : en apprenant, petit à petit, à l’utiliser de plus en plus efficacement, cette utilisation devient automatique et retenir ce qui nous est dit ou ce que nous devons faire devient de plus en plus facile. Commencez avant même votre bac si vous avez encore l’âge, tout cet entraînement servira plus tard, par exemple, pour réussir sa Paces.

Les conseils pour une bonne mémorisation

« Pour booster sa mémoire au quotidien, comme pour le sport, il faut travailler sa technique et son endurance », disait Sébastien Martinez, champion de France de la mémoire 2015. Pendant plusieurs interviews, il en a profité pour développer quelques-unes de ses techniques de mémorisation :

  • Faire des liens sortant de l’ordinaire : quelque chose que les enfants pratiquent plus souvent que les adultes, il s’agit de trouver des comparaisons ou des moyens mnémotechniques les plus loufoques possible afin de créer une image qui restera imprimée dans le cerveau et sera directement liée au concept à apprendre. Faites les liens que vous voulez ! Personne ne viendra vous juger pour ce qui se passe dans votre tête. Pour les concepts à retenir par cœur du bac, ce procédé vous aidera beaucoup.
  • Refaire sa journée le soir : un procédé d’entraînement de sa mémoire est, chaque jour, d’essayer de se rappeler dans le détail sa journée afin de pratiquer la concentration sur la journée en cours. Vous verrez qu’au fur et à mesure de votre pratique, de plus en plus de détails vous reviendront. Et pour pousser l’exercice plus loin, essayez de retenir plus que les images, faites travailler vos 5 sens.
  • Sortez de votre zone de confort : changez d’activité pour vous détendre le soir après le travail ou pour le week-end. Répéter les mêmes activités, encore et encore, n’encourage pas le cerveau à la mémorisation, alors que changer d’activité encourage le cerveau à créer de nouvelles formes de mémorisation, ce qui signifie que vous allez instinctivement développer de nouvelles formes de mémorisation. Utile pour un bac ou des examens qui mélangent beaucoup de sujets très différents les uns des autres, non ?
  • Le sommeil : voilà des mots que tout le monde déteste entendre, « la nuit il faut bien dormir » ! Pourtant, une bonne nuit de sommeil aide à la concentration, la concentration aide à remarquer et à inscrire dans sa mémoire immédiate ce qui se passe autour de nous, et les choses que vous voulez retenir sur le long terme devront passer par votre mémoire immédiate dans un premier temps. Alors, n’oubliez pas de bien dormir quand vous réviserez votre bac ou votre première année commune des études de santé, par exemple !