L’impact de la data dans le secteur RH

La matière dont il est question se présente sous divers formats dont les vidéos, les chiffres ou encore les textes et les sons. Il est possible de les analyser par l’intermédiaire d’outils prévus à cet effet. La data est particulièrement en vogue ces derniers temps étant donné la digitalisation qui gagne de nombreux niveaux et qui touche différents secteurs. Parmi ces derniers se trouve la gestion des ressources humaines. Ainsi, comment la data impacte-t-elle le département des ressources humaines ?

Comment comprendre les liens entre data et RH ?

Bien que les gestionnaires en ressources humaines ne soient pas experts en traitement de données, ils ont appris l’importance de cette mesure. D’ailleurs, force est de constater que les DRH sont tenus de gérer un grand nombre d’informations alors qu’ils traitent divers cas métiers. Dans cette optique, ils commencent par détecter la provenance des données RH tant en interne (ERP, SIRH…) qu’en externe (réseaux sociaux, droit social, CCN…).

Ensuite, les gestionnaires gèrent les données pour construire des modèles apportant des réponses aux problématiques se posant dans le secteur. Ils cherchent ensuite le moyen de diffuser la data pour la rendre intelligible à des interlocuteurs (qui ne sont pas forcément IT). Dans ce cas, l’esprit de synthèse est de mise. Les RH sont tenus d’améliorer l’organisation et le processus des métiers en se servant des données. Ils peuvent aussi s’en servir pour mener des analyses prédictives utiles au développement de carrière.

En organisant une incentive à La Réunion, les RH doivent utiliser les datas pour organiser cette réunion. Ainsi, même une simple location voiture à la Réunion peut conduire les RH à utiliser les data.

 

Un lien qui se renforce

Sur la Plateforme RH Simundia, vous en apprendrez davantage sur les RH et la data . En 2010, les algorithmes « grand public » arrivent sur le marché. Les data-sceptiques sont apparus par la même occasion, pensant que l’usage de ces derniers ne servait à rien. Ils pensaient également que les résultats obtenus seraient incertains. Ils craignaient surtout que les datas ne marquent la fin de la gestion des ressources humaines. Quant aux data-utopiques, ils avaient tendance à penser que les data allaient résoudre tous les problèmes en RH et ce, en un rien de temps. On constate aussi que la GRH n’avait rien de commun avec les datas. Aussi, comment ces deux éléments peuvent-ils s’unir ? Telle était la problématique.

Et pourtant, l’union fait actuellement la force et après quelques expériences, on a pu démontrer l’impact des datas sur les RH. Un équilibre certain est né entre l’humain et le digital. La Data RH est un véritable succès. Les gestionnaires des ressources humaines utilisent les datas dans différentes circonstances. Si le directeur a besoin de louer un véhicule pour ses réunions à la Réunion, son assistante n’aura qu’à manipuler quelques données pour conclure une location voiture à la Réunion.

 

Data et management des RH

La data ne s’arrête pas au niveau de la seule approche technique. Les données sont considérées comme étant un nouvel acteur qui permettent aux RH de se concentrer sur les métiers. Les datas sont perçues comme un équipement qui leur donne l’opportunité de mener leurs misions. Ils sont ainsi en mesure de proposer un meilleur service aux collaborateurs dans ce monde en perpétuelle transformation.

La data RH est donc un véritable levier utile au management. En mesurant la productivité, on peut ajuster l’organisation. De même, en se servant de données fiables, les managers peuvent piloter la stratégie.

 

Un bel avenir pour la gestion des ressources humaines

La data a aussi un rôle capital dans la gestion RH et au sein de l’organisation dans l’ensemble. Il s’agit d’un allié important qui améliore la performance .

Le digital a transformé les RH en leur permettant de remplir leur mission. Cependant, il est important de manipuler les données en restant prudent. En effet, les fuites de données sont extrêmement redoutées. Il faut tenir compte du revers de la médaille.

Retour en haut