Share

Livret A ou assurance vie, quel placement choisir ?

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Le livret A et l’assurance vie présentent des similitudes notables. En effet, ces produits sont accessibles à toute personne majeure. Le montant minimum du dépôt initial est en outre voisin dans les deux cas. Avant de faire un choix entre le livret A et l’assurance vie, vous devez définir vos objectifs. Le premier vous permet de stocker une épargne de précaution ou de provisionner des sommes destinées à financer l’achat d’une voiture, de meubles, d’un voyage, etc. Ainsi, vous disposerez une somme disponible pour faire face aux imprévus ou financer une future acquisition. Quant au second, celui-ci vous donne l’occasion de constituer et de faire fructifier une épargne ainsi que de créer un complément de revenu, pour la retraite. Certaines personnes utilisent aussi l’assurance vie pour transmettre un patrimoine. Sachez qu’il s’agit d’un placement qui se réfléchit à long terme.

Les points positifs et les limites du livret A

Comment placer mon argent ? Si c’est dans le livret A, ce produit d’épargne est accessible à une personne majeure ou mineure. Un premier versement de 10 euros suffit pour valider son ouverture. Le livret A est totalement défiscalisé, et il n’est pas impacté par les variations des marchés financiers. Les fonds qui y sont déposés sont garantis par l’État. Le livret A possède également d’autres atouts importants, à savoir son absence de frais et sa liquidité. Son titulaire n’aura pas à payer des frais d’ouverture, de gestion, ou de versement, et peut retirer autant d’argent qu’il le souhaite, dès qu’il le désire, sans pénalités fiscales ou financières.

Le livret A comporte cependant un certain nombre de limites, à commencer par son taux de rémunération assez faible, 0,75 %. Mis à part cela, les sommes placées sur un livret A ne doivent pas être supérieures à 22 950 euros pour les particuliers et 76 500 euros pour les personnes morales sans but lucratif. Contrairement à l’assurance vie, il réintègre la succession et est bloqué au jour du décès de son titulaire.

Les avantages et les inconvénients de souscrire à une assurance vie

Comment placer mon argent ? Pourquoi pas dans l’assurance vie ? Ce type de placement est accessible à tous. De plus, un individu peut ouvrir le nombre de contrats qu’il le désire, et ce, avec une mise de départ peu importante. Par ailleurs, le niveau de risque d’une assurance varie en fonction des fonds de placement choisis. Par exemple, le capital placé dans des fonds en euro ne peut que progresser et les intérêts sont définitivement acquis. Par contre, les sommes placées sur des unités de compte sont exposées à un plus grand risque, mais leur rendement peut-être plus élevé. Dans un contrat d’assurance vie, les intérêts hors rachat ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu. L’exonération de droits de succession est totale quand le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire de Pacs du souscripteur. Les autres héritiers profiteront quant à eux d’un abattement de 152 500 euros.

Pourquoi reculer devant une assurance vie ? Son taux de rendement pourrait être la première raison. Celui-ci est à la baisse depuis plusieurs années. Il est en moyenne à 1,80 % net de frais de gestion. Ensuite, il y a les frais de gestion de contrat, d’entrée et de sortie des fonds.