Share

Les préfectures ne s’occupent plus de la délivrance de carte grise dès 2017

Unizen : Massages, Soins, Santé et bien-être

Tout comme la majorité des Français, j’ai eu vent de la fin imminente des préfectures. A ce qu’il paraît, cette administration compte restreindre la liste de ses services l’année prochaine. Au programme ? La suppression de la délivrance des certificats d’immatriculation, les cartes grises y compris. La question que je me pose et vous aussi j’en suis sûr est la suivante : comment devront donc faire les administrés pour traiter leurs démarches d’immatriculation dès 2017 ?

Mise en place de plateformes en ligne

D’après les infos que j’ai recueillies, l’État compte mettre en place différentes plateformes en ligne qui se chargeront des services jusqu’ici fournis par les préfectures. A ce qu’il paraît, cinq plateformes parmi les 47 à mettre en place seront principalement axées sur le traitement des demandes de carte grise.

Les usagers procéderont désormais dès 2017 aux formalités administratives moyennant la télé procédure, ce qui pour certains n’a rien de nouveau. En effet, depuis le lancement du SIV il y a maintenant quelques années, certains professionnels de l’automobile comme Cartegrise.org et Cartegrise Minute ont déjà enregistrés un nombre élevé de clients pour qui ils ont traité les demandes de carte grise.

Que gagne-t-on au juste avec la mise en place des plateformes ?

Quand le ministre de l’intérieur a mis à découvert le lancement de ces 47 plateformes, il a laissé entendre que ce concept visait la facilitation des démarches administratives tant pour les citoyens que pour les agents. Jusqu’ici, il est prévu que chaque région disposera d’une à cinq plateforme.

Gain de temps

Je dois avouer qu’effectuer les demandes de carte grise en ligne a du bon. Je m’imagine déjà procéder aux formalités d’immatriculations, assis confortablement à la maison ! Les longues files d’attentes au guichet de la préfecture ne seront plus au rendez-vous. Je n’aurai plus à m’absenter toute une journée à mon travail sous prétexte que les préfectures n’ouvrent leurs portes qu’à telle ou telle heure.

Economie d’argent

Sur le plan financier aussi, je peux économiser quelques euros : plus besoin de payer des frais de parking, d’essence, etc. Bref, le concept des préfectures nouvelles générations va réellement me simplifier la vie, et la vôtre aussi d’ailleurs !

Faire appel au service de demande de carte grise en ligne

Tenant compte des dires du ministre de l’intérieur, j’en suis venu à la conclusion qu’avec l’instauration des préfectures nouvelles générations, le gouvernement tient aussi à susciter l’engouement des administrés pour les prestataires privés tels que Cartegrise Minute ou Cartegrise.org.

Je ne sais pas si vous êtes déjà au courant que recourir aux services des agences en ligne habilitées par un décret ministériel est la seconde alternative qui s’offre à nous contribuables pour l’obtention des certificats d’immatriculation.

Là aussi, j’ai beaucoup à gagner. Une économie de temps considérable, c’est le premier avantage offert par les sociétés en ligne de demande de carte grise. Selon ce que j’ai lu sur le site de l’un des professionnels dans ce domaine, la commande se fait en seulement cinq minutes et si les documents envoyés par courriel sont complets, la demande est traitée sous 24 heures.

J’ai également reçu l’information selon laquelle le calcul du coût de la carte grise se fait directement sur le site en ligne de ces professionnels de l’automobile et tous les intéressés devront le faire avant de valider leur demande.

Pour pouvoir rouler en toute quiétude, les usagers utilisent le certificat d’immatriculation provisoire qui leur a été délivré en attendant la carte grise définitive. Cette dernière est livrée à domicile quelques jours plus tard sous pli sécurisé.