Rouler en moto sous la pluie

Rouler à moto sous la pluie : astuces et conseils

Lorsque vous conduisez votre moto, la dernière chose que vous voulez est d’être pris dans une averse. Mais si vous êtes correctement équipé avec les bons vêtements de pluie pour moto, vous pouvez rester au sec et à l’aise même dans les pires conditions météorologiques. Voici quelques conseils pour vous aider à rester en sécurité et au sec lorsque vous roulez sous la pluie :

Adoptez une tenue adaptée.

Avec le bon équipement, vous pouvez rester au sec et en sécurité lorsque vous roulez, même sous les pluies les plus fortes. Ne laissez donc pas un peu d’eau vous empêcher de profiter de votre moto.

Un pantalon imperméable

Recherchez des pantalons qui sont fabriqués dans des matériaux imperméables ou résistants à l’eau. Si vous n’avez pas de pantalon imperméable, vous pouvez toujours superposer un pantalon normal à un pantalon de pluie pour rester au sec. Idéalement, nous vous recommandons d’acheter d’avoir un pantalon étanche, désormais respirants grâce aux membranes perméables à l’air (ce qui vous évitera d’avoir trop chaud dès que le soleil reviendra).

Si vous ne souhaitez pas vous encombrer avec un pantalon étanche, vous pouvez acheter un surpantalon à ajouter à votre équipement en cas de pluie.

 

Une veste résistante à l’eau

Comme pour le pantalon, votre veste doit être fabriquée dans des matériaux imperméables ou résistants à l’eau. Une bonne veste de pluie aura également des coutures scellées pour empêcher l’eau de s’infiltrer.

De la même façon que pour les pantalons, vous avez la possibilité d’acheter une surveste. L’avantage est qu’une fois replié, elles ne prennent pas de place dans votre sac. Vous pouvez donc la sortir qu’en temps voulu.

Des bottes aux coutures scellés

Bottes : Des bottes imperméables sont indispensables pour rouler par temps humide. Recherchez des bottes dont les coutures sont scellées et avec des matériaux imperméables pour garder vos pieds au sec et confortables.

 

Des gants imperméables

Gants : Les gants pour temps humide doivent être fabriqués dans des matériaux imperméables ou résistants à l’eau. Ils doivent également être bien ajustés afin que l’eau ne puisse pas s’infiltrer de s’infiltrer.

Une paire de gants avec une longue manchette sera plus adaptée que des gants en cuir, moins adapté pour la pluie. Idéalement, il vous faudrait deux paires de gants pour les changer régulièrement.

 

Un casque adéquat

Par temps de pluie votre visibilité risque d’être réduire. Il est ainsi essentiel de prendre soin de votre casque de moto afin qu’il vous assure une protection optimale. Après plusieurs kilomètres la visière d’un casque peut avoir tendance à venir s’affaisser (par le vent, la pluie mais aussi les différents insectes). Nettoyer régulièrement votre visière avec des produits adéquats vous permettra de garder une bonne visibilité à toute épreuve.  Au-delà de vous garantir une meilleure visibilité, un casque propre vous aidera à rester confortable par temps humide.

 

L’ajout d’un pin lock (autrement appelé film antibuée) peut aussi vous éviter de la buée dans votre casque par temps froid et humide. Si celui-ci n’est pas fournis avec votre casque, il est possible d’en acheter un compatible avec votre modèle.

 

Des housses de pluie

Utilisez des housses de pluie : Si vous n’avez pas de combinaison étanche, vous pouvez utiliser des housses de pluie pour votre veste et votre pantalon. Cela vous aidera à rester au sec. Sachant que ces housses ne vous garantissent pas d’être protégée du vent, nous vous recommandons de vous habiller chaudement en dessous.

Il est recommandé de choisir une housse respirante qui empêchera les infiltrations d’humidité pouvant dégrader votre moto. Des ouvertures sur la housse permettront de faire passer l’air et d’éviter les effets ennuyants de la condensation.

 

Restez prudent en conduisant

Voici quelques éléments à garder à l’esprit lorsque vous choisissez un équipement pour la conduite par temps humide :

 

Ralentissez

Lorsqu’il pleut, il est important de ralentir et de se ménager. Les routes peuvent être glissantes, et il est plus difficile de voir sous la pluie. Prenez donc votre temps et soyez prudent. Plus que d’habitude regardez loin, anticipez et n’hésitez pas à augmenter les distances de sécurité.

Pour rappel, voici les vitesses à respecter par temps de pluie :

  • 80km/h au lieu de 90 hors agglomération
  • 100km/h au lieu de 110 sur les routes 2×2 voies
  • 110km/h au lieu de 130 sur autoroute

 

Soyez visible

Lorsque vous roulez sous la pluie, veillez à être très visible pour les autres conducteurs. Portez des couleurs vives ou des vêtements réfléchissants, et utilisez vos phares même en journée.

La visibilité passe aussi par les deux de la moto : n’hésitez pas à fréquemment contrôler le bon fonctionnement de vos feux avant et arrière, ainsi que le bon état des optiques. De plus, certaines éclaboussures liées à la pluie peuvent venir endommager vos feux, veillez à vérifier en faisant régulièrement des pauses qu’ils sont visibles aux yeux de tous les automobilistes.

Ne roulez pas sous l’orage

S’il y a du tonnerre et des éclairs, il est préférable de se garer et d’attendre. Rouler pendant un orage est extrêmement dangereux. En effet, au contraire de la voiture qui fait cage de faraday (structure métallique étanche aux champs électriques ou électromagnétiques), la moto elle ne possède aucune protection isolante face à la foudre.

En suivant ces conseils, vous pouvez rester en sécurité et au sec lorsque vous conduisez votre moto sous la pluie. Rappelez-vous simplement d’y aller doucement et d’être prudent. Et soyez toujours prêt à affronter les pires conditions météorologiques.

 

Retour en haut